Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

 
 
 
     

 

Airbus vole toujours plus haut en Chine
le Quotidien du Peuple en ligne | 01.04.2019


Selon Tom Enders, le PDG du géant européen de l'aérospatiale, Airbus est en train de créer un pilier d'innovation en Chine afin de tirer parti du développement futur avec l'industrie et les compagnies aériennes chinoises.


" Rapidité, partenariat, ouverture à l'innovation -tous ces éléments sont très importants pour que nous soyons un partenaire avec la Chine ", a-t-il dit lors de sa récente visite en Chine. Lors de ce voyage, Tom Enders annoncé l'inauguration du centre d'innovation Airbus Chine à Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud de la Chine), et s'est entretenu avec des partenaires chinois au sujet d'une coopération future.


" Nous avons vu le potentiel d'innovation de la Chine. Elle est célèbre pour son "Made in China", mais nous avons également constaté sa puissance d'innovation croissante ", a-t-il souligné. ? Ici, avec le centre d'innovation, nous pouvons accélérer notre innovation et attirer de nouveaux partenaires pour l'alimenter ?.


Partie d'une idée de 2017, l'usine de Shenzhen est le premier centre d'innovation de la société en Asie et le deuxième dans le monde après l'A3 de la Silicon Valley, aux états-Unis.


Le centre d'innovation se concentrera sur la conception, les tests et la certification de nouvelles technologies dans les domaines clés du matériel, de l'expérience en cabine, de la connectivité, de l'innovation dans la fabrication et de la mobilité aérienne en ville. Le centre devrait également utiliser l'expertise, les entreprises et les écosystèmes locaux, en les associant aux expériences et aux ressources d'Airbus dans le domaine de l'aérospatiale.


Les constructeurs aérospatiaux ont généralement un cycle de 15 à 20 ans pour les nouveaux produits et M. Enders a admis qu'" Airbus doit certainement être plus rapide ".


" Nous devons être plus ouverts à l'innovation et nous devons accélérer l'intégration de nos idées et technologies d'innovation dans les produits ", a-t-il déclaré. " L'Europe est célèbre pour beaucoup de choses, mais pas nécessairement la vitesse. Vous pouvez nous apprendre la vitesse ici à Shenzhen, et ce sera bénéfique pour les deux côtés ".


Shenzhen, pionnière de la réforme et de l'ouverture en Chine, est elle réputée pour ses start-ups en forte croissance, ses gratte-ciels, ses innovations dans les sciences et technologies et sa construction urbaine.
Airbus et le bureau municipal du commerce de Shenzhen exploreront ensemble les tendances de la mobilité aérienne urbaine moderne pour que la ville "vole encore plus vite", selon un accord conclu entre les deux parties. D'ici fin 2019, Shenzhen devrait être la première ville chinoise à introduire des services de mobilité aérienne urbains basés sur des hélicoptères avec les efforts conjoints d'Airbus et de ses partenaires locaux, a annoncé Airbus.


" Chez Airbus, nous nous considérons comme un partenaire en Chine et de la Chine, avec l'industrie chinoise, les compagnies aériennes chinoises et le gouvernement chinois ", a déclaré M. Enders.


Il y a environ 50 ans, Airbus a introduit des hélicoptères sur le continent chinois. En 1985, Airbus a commencé à vendre des avions commerciaux sur le continent. En 2005, l'avionneur européen a pris " une décision très importante ", mettre en place une chaîne de montage final à Tianjin, la première de ce type en dehors de l'Europe. " Cette décision a été largement validée par la part de marché. Airbus détient aujourd'hui environ 50% du marché des avions commerciaux en Chine ", a-t-il souligné.


Depuis lors, Airbus a renforcé ses liens avec la Chine. La société a mis en place une usine de fabrication de matériaux composites à Harbin, capitale de la province du Heilongjiang (nord-est de la Chine), et créé une cha?ne de montage final pour hélicoptères à Qingdao, dans la province du Shandong (est de la Chine), avec des partenaires chinois.


à la fin de 2018, il y avait environ 1 700 appareils Airbus en Chine.
" La Chine est notre marché essentiel. Aujourd'hui, 20% ou plus de la production annuelle de nos grands avions commerciaux va en Chine. C'est énorme. Et les hélicoptères sont un autre marché énorme ", a dit M. Enders.


" Nous ne considérons pas la Chine uniquement comme un marché énorme pour la vente de produits. Nous comprenons que la Chine est un lieu de plus en plus important pour le talent et l'innovation. Cela signifie que nous pouvons être ici pour apprendre de la Chine et des entreprises et technologies chinoises ", a-t-il conclu.