Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

 
 
 
     

 

L'ambassadeur de Chine auprès de l'UE condamne la manière dont est traité Huawei
French.china.org.cn | Mis à jour le 29. 01. 2019 | Mots clés : UE,Huawei,5G


L'ambassadeur de Chine auprès de l'Union européenne (UE), Zhang Ming, a critiqué le traitement réservé à Huawei et à d'autres sociétés chinoises, affirmant qu'un tel comportement entraverait le développement de la technologie mobile 5G.


M. Zhang a déclaré lundi dans le Financial Times que " quelqu'un n'épargne aucun effort pour fabriquer une histoire de problèmes de sécurité avec Huawei ", ajoutant : " Je ne pense pas que cette histoire ait réellement à voir avec la sécurité, et les prétendues inquiétudes de sécurité ne sont soutenues par aucuns faits ou aucunes preuves ".


" Je crois plutôt que c'est un acte de protectionnisme à motif politique. Cela représente un mouvement allant contre la mondialisation ".


Huawei, entreprise basée à Shenzhen, dans la province chinoise du Guangdong, est l'un des principaux fournisseurs mondiaux d'infrastructures de technologies de l'information et de la communication ainsi que d'appareils intelligents. Elle est aussi considérée comme un leader du développement de la technologie 5G.


" Une telle décision tente indistinctement de transformer un problème commercial en un problème politique, voire même sécuritaire, et cela viole totalement les principes de la concurrence libre et loyale ", a affirmé M. Zhang.


Le New York Times a rapporté dimanche que des pays tels que le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Pologne subissaient des pressions de la part des Etats-Unis pour empêcher Huawei de construire leurs réseaux 5G.


" Au cours de l’année écoulée, les Etats-Unis ont lancé une campagne mondiale furtive, parfois même mena?ante, visant à empêcher Huawei et d’autres entreprises chinoises de participer à la refonte la plus spectaculaire de la “plomberie” qui contrôle Internet depuis sa création il y a 35 ans ", a écrit David Sanger, correspondant du New York Times en matière de sécurité nationale, dans un article commun avec d’autres journalistes.


M. Zhang, qui a pris ses fonctions actuelles en 2017 après avoir été vice-ministre des Affaires étrangères de 2013 à 2017, a déclaré que la technologie 5G était un produit de la coopération mondiale ouverte, ajoutant que cela sera une bonne chose pour le monde entier.


" Les chaînes industrielles, d'approvisionnement et de valeur mondiales sont étroitement liées dans ce domaine et ne peuvent être coupées artificiellement et délibérément par quiconque ", a-t-il indiqué.


Faire cela serait " très irresponsable ", a ajouté M. Zhang, et pourrait entraîner " de graves conséquences pour la coopération économique et scientifique mondiale ".


Notant que la Chine et l'UE ont établi leur partenariat stratégique global et soutiennent toutes deux le multilatéralisme ainsi qu’un ordre international fondé sur des règles, M. Zhang s’est dit espérer que l'UE comprenne où ses intérêts sont le mieux protégés et qu’elle adopte une attitude rationnelle, ouverte et objective.


Il a appelé l'UE à maintenir une concurrence libre et loyale, à garantir une coopération économique et technologique multilatérale et à s'opposer aux politiques exclusives et discriminatoires.


" En tant que partenaires de coopération, nous devrions nous efforcer de promouvoir la mondialisation plutôt que la “tribalisation” du système mondial ", a ajouté M. Zhang.

 

 


Source: china.org.cn