Accueil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Actualités

 
 
 
     

 

La Chine prend de nouvelles mesures pour soutenir l’économie réelle
Par : Yann |  Mots clés : économie réelle
French.china.org.cn | Mis à jour le 20-11-2018


La Chine va sélectionner dix entreprises d’Etat administrées au niveau central pour former le second lot d’entreprises pilotes d’Etat d’investissement et d’exploitation des capitaux, afin d’optimiser l’utilisation des capitaux par le biais de formes diversifiées d’opération, a indiqué lundi la haute agence de régulation des actifs de l’Etat.


Le gouvernement va encourager l’établissement d’entreprises financières indépendantes et déposer les demandes pour des licences financières, afin de mieux servir l’économie réelle en utilisant leurs propres capitaux, a indiqué Xiao Yaqing, le président de la Commission d’administration et de supervision des actifs publics (SASAC).


" Les entreprises d’Etat de ce genre doivent se concentrer sur leur activité principale pour prévenir les risques, et standardiser leurs opérations financières. Les mesures d’arbitrage sont strictement prohibées. Elles déploieront plus de ressources dans les industries, les zones et les régions de recherche clés pour stimuler les capacités de développement de la Chine ", a-t-il déclaré


Selon lui, les entreprises publiques de niveau provincial peuvent également mener des activités similaires pour développer encore davantage leur portée opérationnelle, afin de gagner plus de dynamique de croissance.
Ces entreprises pilotes appartiendront uniquement à l’Etat et peuvent être établies par le biais d’une restructuration ou d’un nouvel enregistrement, d’après les directives publiées au mois de juillet sur la promotion de la réforme pilote des sociétés d’investissement de capitaux publics et de celles gérant leur exploitation.


Les sociétés d’investissement de capitaux publics effectueront des investissements en accord avec les stratégies nationales et augmenteront la compétitivité industrielle, tandis que les entreprises d’exploitation des capitaux publics auront principalement pour mission de renforcer le rendement et l’efficacité de cette exploitation, a déclaré Meng Jianmin, le vice-président de la SASAC.


Désireux d’améliorer la distribution optimale des capitaux d’Etat et d’entrer davantage en concurrence avec les autres géants mondiaux, la SASAC a rendu public le premier lot des dix entreprises d’investissements des capitaux d’Etat et celles gérant leur exploitation en 2016.


Les deux premières entreprises d’Etat pilotes administrées au niveau central, à savoir China Chengtong Holdings Group et China Reform Holdings Corporation, avec des fonds établis détenus par l’Etat, sont responsables du financement des ajustements structurels des entreprises d’Etat, ainsi que de leur transformation et de leur mise à niveau.


Les programmes pilotes pour les autres entreprises d’Etat, comme la COFCO et la société China Poly Group, se concentrent principalement sur la gestion et la réforme réglementaire. Les opérations en actifs et en capitaux seront distinctes dans les entreprises d’Etat pilotes et la future tendance de la réforme se dirigera vers " une réduction des sièges et un agrandissement de l’industrie ".


Zhu Bixin, le président du groupe China Chengtong, a déclaré que la prochaine mesure du groupe serait d’effectuer une gestion et une exploitation des actifs orientés vers le marché, incluant l’utilisation proactive des transactions d’actions des entreprises d’Etat à la bourse de Hong Kong et l’introduction de capitaux étrangers dans la réforme des entreprises d’Etat.


Le gouvernement va encore approfondir les réformes des entreprises d’Etat en séparant clairement les droits de propriété et d’exploitation dans tous les programmes pilotes. Leur pouvoir de décision doit être basé sur le capital et le marché, plut?t que sur des branches gouvernementales, explique Xu Hongcai, le ministre assistant des Finances.


Les entreprises d’Etat doivent être conscientes que ces nouvelles plateformes n’existent pas pour augmenter les dettes ou simplement pour placer les capitaux sur les marchés financiers, souligne-t-il. La gestion compétente des capitaux et la réduction de la dette sont également la clé pour que celles-ci restent compétitives.


La SASAC a indiqué qu’elle continuerait à renforcer l’autorité des comités de gestion, le système de gestion professionnelle, la réforme de la distribution différenciée des salaires et la réforme de la propriété mixte, afin d’injecter plus de vitalité et de capacité contre les risques dans les entreprises d’Etat.


La Chine possède actuellement 96 entreprises d’Etat gérées au niveau central, contre 196 en 2003, le gouvernement central les ayant restructurées pour améliorer leur efficacité et leur compétitivité.

 

 


Source:china.org.cn